C’est un peu le mal principal de la PlayStation Portable depuis ses premiers jours de vie : les jeux qui sortent ne sont que trop rarement des vraies nouveautés à l’image d’un LocoRoco. Sans être un remake sans saveur de Street fighter , Dark Resurrection est ce que l’on appellera un portage amélioré. Si la série nous avait habitué à une certaine évolution dans son gameplay et ses modes depuis Tekken Tag, rien de neuf n’est à signaler de ce côté-là. Néanmoins, deux nouveaux protagonistes profitent de la console portable de Sony pour faire leur apparition : Sergei Dragunov (qui pourrait faire penser à un sosie raté de Michael Jackson) et Lili, une jeune fashion-victime au style très particulier.

Test des Niveaux de jeu dans Tekken

Les modes sont déjà-vus mais remplissent parfaitement le disque avec aussi bien du Story Mode que du Quick Fight, comme c’est le cas depuis des années. Le mode plutôt récent qu’est Dojo est ici encore le plus intéressant et le plus long. Le joueur est envoyé sur île perdue (très tendance depuis une certaine série TV) pour enchainer les adversaires dans le but de monter en rang. Une fois au tapis tous les vilains d’un dojo et le tournoi final en poche, Tekken Dark Resurrection proposera de passer au suivant. Les développeurs ont d’ailleurs pris le soin de récupérer quelques ghosts de joueurs d’anciens opus pour les intégrer en lieu et place de l’habituelle intelligence artificielle. La difficulté est donc bien dosée et seuls les plus vaillants réussiront à terminer tous les dojos.

Graphiquement, et c’est tout à son honneur, on est également très proche de Tekken 5 sur PS2. Les modélisations de chacun des personnages, les décors, et surtout les animations n’ony pas pris de ride ou de baisse de frame-rate. Les bugs sont également bien moins présents qu’il fut un temps même si un bon pourcentage des nombreuses collisions de chaque combat est encore défaillant.

Reste que ce Tekken : Dark Resurrection met une véritable claque au joueur, pas vraiment habitué à une si belle 3D sur portable. Namco n’a donc pas fait son adaptation à l’emporte-pièce et c’est du tout bon pour le bonheur des joueurs.

 

 

Suite de notre chronique débutée ici  http://ken-le-survivant.net/2016/11/test-xbla-psn-final-fight-double-impact/

Dans Magic Sword-Heroic Fantasy, point de donzelle à libérer, juste le Royaume à sauver ! Vous êtes mandé pour vous rendre à la Tour du dragon où se trouve l’Orbe Noir qui s’est réveillé et menace d’engloutir le Monde dans les ténèbres . Quelle originalité scénaristique, on dirait du AB productions façon griefers troller de Jeu Vidéo ! Vous allez vous frayer un chemin jusqu’à la Tour, libérant sur votre route des prisonniers (un peu comme dans le cultissime Metal slug de Néo-Géo) qui vous accompagneront et vous aideront à rosser les vilains . Divers objets (argent, magie, up-grade d’attaque) vous permettront, à vous et vos compagnons libérés, d’avancer dans les niveaux . Une fois dans la tour Infernale, point de Steve Mc Queen mais des monstres de plus en plus coriaces au fur et à mesure de votre ascencion et les inévitables bosses !


Niveau technologique, malgré le lissage « HD », les graphismes sentent la naphtaline et ne devraient émouvoir que ceux qui ont joué aux versions originales . Niveau sonore, le remix des musiques d’origine est plutôt bon . Logique quand on sait que c’est le compositeur virtuose de Bionic Commando : Rearmed qui s’y est attelé . Niveau gameplay, ça reste basique et rappellera aux plus jeunes qu’à l’époque nos pads avaient nettement moins de boutons ! Niveau difficulté, ça reste toujours diabolique de finir l’un de ces 2 jeux sans continue (les bornes d’arcade ayant pour but premier de vous délester de votre monnaie à vitesse grand V !) . Niveau contenu, que ce soit la création de succès à déverrouiller, de défis débloquant du contenu tel qu’un manga Final Fight, de la présence de sauvegardes, rien à redire . Sauf qu’avec des sauvegardes et des continue infinis, la durée de vie d’un jeu d’arcade trouve vite ses limites .

Habituellement, je conclus mes tests en notant les jeux (graphisme, bande-son, gameplay, intérêt/ambiance, durée de vie) . Dans le cas d’une mini-compil’ de 2 jeux « poussiéreux » d’une autre époque, difficile d’appliquer ce barème . Ayant joué à ces jeux il y a 20 ans, la fibre nostalgique s’éveille forcément en moi  ( Ah ! Le Bonus Stage de Final Fight de destruction de voiture que l’on reverra dans Super Street Fighter IV ! )  . D’ailleurs, CAPCOM avait déjà sorti 2 compilations de ses hits, sur PlayStation : les CAPCOM Anthologies . En 2010, payer 800 MS Points (env. 9€) pour 2 jeux d’arcade « remasterisés » me semble un peu abusif . 2 jeux de plus ( dont le cultissime Ghosts’n Goblins par exemple !) m’auraient peut-être fait changer d’avis, quoi que … Me mettant à la place des plus jeunes joueurs ayant découvert le Jeu Vidéo avec la PS1 ou plus tard, je doute qu’ils y trouvent guère d’intérêt comme pour le cinéma d’avant le Tecnicolor . Attention ! Ces jeux restent des purs jeux, mais de leur époque, et malgré le lifting plutôt réussi, le poids des ans se fait sentir .

Alors que 2009 a été une année faste pour CAPCOM, que ce soient les DLC ( SuperStreet Fighter II Turbo HD, FUT , Bionic Commando : Rearmed, Marvel VS CAPCOM 2 ) ou les jeux « en boîte » ( Bionic Commando, Resident Evil 5, Street Fighter IV, Monster Hunter 2 … ) et que 2010 s’annonce plutôt bonne ( Super Street Fighter IV, Lost Planet 2 … ), un peu plus de largesse aurait été la bienvenue ! Néanmoins, je conclus en souhaitant à ces 2 titres légendaires un bon vingtième anniversaire et vous invite à télécharger la version d’essai pour vous faire votre avis …

Hokuto no ken, Ryuken

Dans: hokuto Ken

30 jan 2017

Ryuken

A propos

Site dédié au manga des années 80, KEN Le Survivant et ses suites. beaucoup d'infos, vidéos, images, anecdotes réunies ici sur cette série culte. Hokuto de cuisine !

Photostream

  • Ced: j'ai jouer qu'en ligne à fifa 18   Un reel plaisir d'avoir des joueurs que tu peux controler tot [...]
  • Lecolio: On se rapproche beaucoup plus de FIFA 17 que d'Euro 2018 avec cette version finale. Les joueurs sont [...]
  • elbruF: J'espère que le jeu final sera plus réussi que la démo, graphiquement parlant, et au niveau des a [...]
  • Mutsu: qui date mais qui cartonne ! [...]
  • Test XBLA-PSN : Final Fight Double Impact - ken le survivant hokuto no ken: [...] la Coupe du Monde de Football en Italie et dans nos salles d’arcade préférées débarq [...]