Avis sur Dragon Ball Z Hyper Dimension SNES

Il y a certains titres qui savent se faire désirer, et si en plus ils sont sortis chez nous en 1996, je pense qu’il est même possible de dire que l’attente fût très longue. Il y a certains titres qui ont eu comme seul défaut de sortir en fin de vie d’une console, au point que du haut de vos 14 ans vous vous demandiez vraiment qui irait mettre 690Frcs dans une cartouche Super Nintendo alors que juste à coté les jeux Saturn proposaient quelque chose en vraie 3D, avec des graphismes de dingue, le tout en 32 bits !

Avis sur le jeu sur Dragon Ball Z Hyper Dimension

La conclusion de tout ça ? On est vraiment con à 14 ans ! Quelques années plus tard vous vous retrouvez à faire la même recherche chaque jour sur Ebay and Co, afin de trouver ce jeu que vous aviez eu en main plus de 10 ans plus tôt, et que vous aviez remis en rayon avec un sourire moqueur. Le plus dur encore une fois ce n’est pas de le trouver, mais de le trouver à un bon prix, et c’est d’autant plus difficile avec ce titre car chaque vendeur SAIT qu’il est rare, surtout en bon état, surtout complet. Il n’est donc pas rare de trouver la cartouche seule à 30€, ou des produits annoncés comme complets, sans préciser que la boite a pris l’eau, que le nom de l’ancien propriétaire est inscrit au marqueur sur la cartouche, et que dans la notice ce même ancien propriétaire avait eu la bonne idée de dessiner des moustaches sur le visage de chaque pesonnage que l’on y trouve.

Assez de teasing, et de toute façon si vous êtes passé par mon compte Facebook, vous savez déjà de quoi je parle.

Avec ce titre c’est un pas de plus vers mon Full Set Dragon Ball sur Super Nintendo/Famicom. Un grand pas, car à coté de celui ci les autres sont presque trop simples à trouver.

 

Quelques mots sur Dragon Ball Z Hyper Dimension lui même peut être ?

Oh surprise ! C’est un jeu de combat ! La grosse différence de ce titre DBZ par rapport aux autres de la série, c’était l’impossibilité de s’éloigner très fortement de l’adversaire, l’écran qui se sépare en 2 parties, un peu à l’image de ce que l’on trouve sur un FPS en jouant à 2 sur un même écran, c’est fini ! Le jeu se rapproche donc un peu plus d’un jeu de combat 2D classique, tout en y ajoutant la notion d’altitude, et quelques attaques qui profitent de la profondeur. Le tout a pour effet de créer un titre beaucoup plus technique que les Dragon Ball Butôden. L’effet pervers est que les combats sont moins spectaculaires.

Les coups spéciaux sont moins mis en scène que dans les autres épisode, et les choix graphiques peuvent rendre le tout un peu brouillon.Une fois que vous avez compris qu’éviter un Kamehameha se fait juste avec un simple saut, vous avez plutôt tendance à privilégier les attaques au corps à corps. Autre petite déception, le nombre de personnages assez limité (autant que le L’ultime Menace, moins que La Legende Saien). Reste qu’en adepte de la série, pouvoir incarner des personnages qui vennaient à peines de se révéler durant notre dose de Dragon Ball Z du Mercredi matin, ça n’avait pas de prix… enfin si, un prix qui était même de 100frcs supérieur au jeu les plus chers de la console. De façon claire, le titre coutait le prix d’un jeu en version import.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>