Street Fighter IV : pas si facile

Toujours ce parallèle entre le manga KEN Le Survivant et la série de jeux vidéos Street Fighter dont il est inspiré. Aujourd’hui la version IV du jeu.

Décortiquant cette quatrième mise à jour, le designer du récent remake HD de Street Fighter II déplore la présence de difficultés parfois redoutables dans le gameplay semblant réserver le « vrai jeu » aux plus expérimentés des fans de la série. Il n’est pas le seul.

David Sirlin sait de quoi il parle : joueur expert de Street Fighter au niveau compétitif, cet organisateur de tournois a également supervisé le design et l’équilibrage du remake Super Street Fighter II Turbo HD Remix, une expérience qu’il relatait dans un détail affolant l’année dernière sur le blog officiel Capcom. C’est aujourd’hui sur son propre blog que le game designer attaque de manière inattendue le récent Street Fighter IV, énumérant la longue liste de problèmes dont la dernière mise à jour majeure de l’incontournable série souffre selon lui. Parmi les sujets abordés, on trouve entre autres la gestion des matches en ligne, la configuration des boutons ou l’obligation de débloquer la moitié du line-up de personnages disponibles via le mode solo.

Mais pour ce professionnel du shoryuken, le principal regret est ce qu’il qualifie de « mur impénétrable d’exécution » dressé devant le joueur. « Si vous vous entraînez en solo (c’est-à-dire que vous développez des compétences n’ayant rien à voir avec la stratégie ou les interactions avec un adversaire [humain]) alors vous accédez au vrai jeu, un jeu de petits coups menant à des gros dommages, mais réservé aux plus adroits », estime-t-il.

Le designer déplore entre autres la présence de nombreux combos « précis au 1/60ème de seconde » et que seuls les joueurs de haut niveau pourront maîtriser, des exercices de gymnastique au pad s’éloignant selon lui de l’orientation plus stratégique d’un Super Street Fighter 2 Turbo où il est « parfaitement possible de gagner des tournois sans même utiliser un seul combo ». Plus important pour lui, ce style de gameplay ferait au final de Street Fighter IV un jeu exigeant et peu accessible pour les débutants. « Je n’arrête pas de lire que le jeu est ‘simple et élégant’, qu’il est ‘adapté à tous’, s’étonne-t-il. Deux jauges ‘super’ différentes, un système d’attaques focus à trois niveaux, et toutes les complications listées plus haut me semblent contredire cela ».

Un peu comme les arcanes du hokuto originel finalement … Et on pense aussi au jeu tekken

à suivre …

2 Replies to “Street Fighter IV : pas si facile”

  1. Rétroliens : Anonyme

  2. Rétroliens : Anonyme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>